Ils l'ont dit et ils ont eu raison

"C'est le sort des plus beaux rêves de se transformer tout d'un coup en cauchemars."
Italo Calvino, l'homme onirique.

Déclaration d'amour ou déclaration de guerre ?

Prenez votre courage à deux mains : gressieramelie@gmail.com

Un p'tit four pour démarrer : le propos qui tombe à pic

Ahlala :

« Mais... Il est pas mort Pierre Palmade ?
- Ben... Non !
- Mais t'es sûre ?
- Ben oui enfin ! »

Merci Mathieu.


jeudi 14 février 2008

Le kougelhopf du 13 février

Le kougelhopf, c'est avant tout une orthographe et une prononciation. Qui ne vont pas ensemble. Chacun sait dire ce mot, personne ne sait l'écrire, tout le monde appelle ce gâteau [couglofe] et pas [cougelopfe] comme c'est écrit.
Ensuite, le kougelhopf, c'est une brioche un peu longue à obtenir. Battre. Faire lever. Attendre. Faire lever. Cuire. Démouler. Laisser refroidir.
Enfin, le kougelhopf, c'est la trace d'un creuX, le positif d'un négatif, le plein d'un vide.
Tout un poème qui ne fera pas long feu.

2 commentaires:

  1. l'un des 6 ....14 février 2008 à 16:05

    même sans le x à creu, il était moelleux ce ?!§,§:/x\ !!
    (oui il faut déjà employer l'imparfait !!!! hélas !!)

    RépondreSupprimer
  2. hehe je viens d'apprendre l'orthographe de ce gateau... enfin. Une honte pour moi, petite fille d'alsacien :)

    le texte et la photo sont tres reussi (et le kougelhopf aussi...par ailleur)

    ha la photo me rappelle de bon moment devant cette cuisiniere :)

    RépondreSupprimer