Ils l'ont dit et ils ont eu raison

"C'est le sort des plus beaux rêves de se transformer tout d'un coup en cauchemars."
Italo Calvino, l'homme onirique.

Déclaration d'amour ou déclaration de guerre ?

Prenez votre courage à deux mains : gressieramelie@gmail.com

Un p'tit four pour démarrer : le propos qui tombe à pic

Ahlala :

« Mais... Il est pas mort Pierre Palmade ?
- Ben... Non !
- Mais t'es sûre ?
- Ben oui enfin ! »

Merci Mathieu.


dimanche 15 juin 2008

Aujourd'hui c'est la fête des pères

Il y a des gens à l’autre bout du monde qui connaissent mon père.
Il y a des gens à l’autre bout du village qui ne le connaissent pas.

Mon père est père depuis que ma sœur est née,
Et un gamin dans la bouche de mes grands-parents.
Mon père porte une moustache depuis l’armée.
Avait les cheveux longs, avant.
Joue au golf malgré la tendinite,
Regarde le golf, jusqu’à une heure du mat’.
Mon père a le plus vieux sweat du monde (j’en suis persuadée depuis des années),
Joue aux jeux vidéo avec le monde entier,
Et dans le train, sur une mallette, au tarot.
D’ailleurs il invente des mots :
La bricole, en-dessous de la petite.
Mon père écoute de la musique,
Mon père est éclectique,
Mon père est très Pink Floyd, Rokia Traoré
Daft Punk et Louis Chedid,
Grand Corps Malade, Portishead.
Gainsbourg.
Mon père bricole, cuisine,
Sait plein de choses,
Se couche tard,
Se lève tôt.
Mon père ce gamin aime la photo.
D’où cette photo.
Le camion du gamin quand il l’était encore.
Alors en route pour faire le tour du monde,
Que tout le monde sache que mon père est comme ce jouet en bois,
Unique, imperméable au temps et indispensable.

2 commentaires:

  1. L'éclectique16 juin 2008 à 13:45

    Que dire après cela !
    Rien simplement lire et relire !
    Et se laisser gagner par l'émotion !

    RépondreSupprimer
  2. Quelle façon magnifique de décrire son père
    Si simple, si vraie, des moments de tous les jours auxquels on ne fait plus attention, des mimiques, des gestes qui sont naturels et nous font sourire.
    Juste parce qu'il est tien, tu sais trouver les mots justes qui le décrivent parfaitement
    Merci pour cette originalité, c'est tellement banal de dire que l'on aime, mais tellement plus compliqué de dire pourquoi on aime
    J'aurai aimé pouvoir comme toi, décrire mon père et le toucher comme tu l'as fais
    Ma ptite belette, tu m'as touchée, émue et fait pleurer, mais merci et bravo
    Nat.

    RépondreSupprimer