Ils l'ont dit et ils ont eu raison

"C'est le sort des plus beaux rêves de se transformer tout d'un coup en cauchemars."
Italo Calvino, l'homme onirique.

Déclaration d'amour ou déclaration de guerre ?

Prenez votre courage à deux mains : gressieramelie@gmail.com

Un p'tit four pour démarrer : le propos qui tombe à pic

Ahlala :

« Mais... Il est pas mort Pierre Palmade ?
- Ben... Non !
- Mais t'es sûre ?
- Ben oui enfin ! »

Merci Mathieu.


lundi 24 décembre 2007

Avez-vous déjà... regardé le World Poker Tour à la télé ?

Non ? Pourtant c'est assez bluffant...
Mais cela nécessite d'emblée d'être abonné à Canal+ : alors faites comme moi, optez pour le papa-qui-était-abonné-avant-le-lancement-de-la-chaîne, et par la même occasion, vous bénéficierez d'une enfance Les Nuls/Les Guignols/De Caunes-Garcia qui sera la base de votre culture. Comment ça c'est bas de gamme ? Non mais je vous en prie, regardez où j'en suis avant de juger...
Ensuite, il ne vous reste plus qu'à vous retrouver dans le canap' avec le papa susmentionné, télécommande à la main. Et comme il a le pouvoir, c'est son salon i' fait s'qui veut, il s'arrête sur Canal+. Et là, comme vous êtes une jeune fille comme toutes les autres, vous ne pouvez pas vous empêcher d'hurler et d'allumer votre briquet en pleurant dès que vous entendez la douce voix de "Patriiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiick" qui commente le World Poker Tour.
Grâce à la magie du petit écran, s'ouvre à vous un monde merveilleux de jetons, de rois de coeur, d'as de trèfle, de croupiers, de public à fond alors qu'il ne voit rien, de plateaux télé qui hésitent entre l'ultra-kitsch et le tribute to Star Trek, mais surtout de lunettes de soleil, chemises hawaïennes à faire fondre Carlos et chapeaux texans sortis tout droit de la garde-robe de Chuck Norris. C'est le bonheur, vous nagez dans le kitsch avec Patriiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiick, et vous apprenez tout plein de mots anglais qui vous resserviront forcément lors de vos prochaines vacances en Bretagne : flop, draw, blind, jackpot (ah non celui-là vous connaissiez), split, tell, tout un ensemble de termes qui vous seront bientôt familiers...
Comment ça "bientôt" ? Mais oui !!! C'est ça qui est fantastique avec cette émission, c'est qu'au bout de 30 minutes, lorsque vous interrogez votre père, perplexe : "Mais tu t'y connais toi en poker ?", et qu'il vous répond "Ben non et toi ?", vous êtes bien obligé(e) de vous dire que oui, ça fait une demi heure que vous êtes deux à regarder une émission à laquelle vous ne comprenez strictement rien, mais le pire... c'est que vous voulez savoir qui va la gagner, cette partie...
Conclusion : Le World Poker Tour, c'est un peu comme les thémas d'Arte sur le cinéma russe des années 1920 : on n'y comprend rien, on ne sait pas vraiment pourquoi on regarde, mais on le fait quand même. Sauf que sur Arte, les commentaires ne sont pas faits par Patriiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiick... et ça c'est bien dommage.

1 commentaire:

  1. La carte qui ne sert pas au poker25 décembre 2007 à 12:18

    Sur Direct 8, il y'a aussi Patrice Laffont sur Direct 8 qui anime direct Poker. C'est pas mal non plus (a).

    RépondreSupprimer